Le 11 juin dernier, les habitants d’Ottignies Louvain-La-Neuve ont été consultés – via les urnes – sur l’extension de « L’esplanade » prévue par Klépierre. La Ville avait organisé une consultation populaire d’un genre nouveau, qui permettait également aux habitants de motiver leur position. Les habitants se sont exprimés clairement : près de 80 % des suffrages étaient défavorables au projet d’extension du centre commercial. Les suffrages étaient motivés principalement par un souci de développement durable et de lutte contre l’incitation à la surconsommation.

Il y avait là un choix important pour l’avenir de Louvain-la-Neuve, que les habitants ont posé.

Le signal est clair : il n’est pas envisageable de poursuivre dans la voie initialement souhaitée par le promoteur

Ce mardi 12 septembre, le bourgmestre Ecolo Jean-Luc Roland et le collège ont proposé au Conseil communal d’Ottignies le lancement d’un « SOL » (Schéma d’Orientation Local) recouvrant l’ensemble de la zone située de part et d’autre du boulevard de Wallonie. Cette proposition a été approuvée à la quasi-unanimité du Conseil communal, seuls deux conseillers se sont abstenus. Le Collège a proposé à la minorité de faire partie du comité de pilotage du processus participatif ( reconduction du comité de la consultation).

La zone en question fait l’objet de nombreuses demandes de permis, à savoir :

  • Extension de l’Esplanade
  • Ensemble de logements à l’angle de la Traverse de l’échange et la rue Charles de Loupoigne
  • Immeuble de bureaux à l’angle de la traverse de l’Échange et de la rue de la Flèche
  • Projet de logements entre le boulevard de Wallonie Nord et le cours Marie d’Oignies
  • Projet de logements à l’emplacement de l’ancien parc à conteneurs

Un véritable projet de quartier devra être élaboré sur cette zone

Il devra être construit, ensemble, par les acteurs concernés : habitants, commerçants, propriétaires, université, autorités publiques… Il s’agira aussi déterminer l’ordre et la façon dont ces différents projets, enchevêtrés, pourront se réaliser au fil du temps.

Pour élaborer le « SOL », la commune organisera un processus participatif, à l’instar de ce qu’elle avait déjà organisé pour le centre d’Ottignies. Après son lancement, durant 3 ans, le collège disposera de la faculté de refuser toute demande de permis dans ce périmètre, afin de ne pas compromettre ses travaux.

 

Share This