L’analyse des abords d’une école en Hesbaye a révélé la présence de 23 pesticides dans une cour de récréation à Cortil-Wodon. Des enfants risquent ainsi d’être exposés à de nombreux pesticides, dont les effets sur la santé peuvent être graves. Alerté depuis 18 mois, le ministre Maxime Prévot (cdH) n’a pratiquement rien fait. Il a toujours refusé d’étendre le territoire de l’étude environnementale, notamment en Brabant wallon, malgré les demandes répétées d’Ecolo.

 

Aussi en Brabant wallon

Pour la députée chastroise Ecolo Hélène Ryckmans, il faut une intervention sur l’ensemble de la Wallonie.

C’est évidemment interpellant, pour le Brabant wallon aussi. Au minimum, tous les lieux de vie collectifs comme les crèches, écoles, homes et résidences, les terrains de sport… devraient être protégés efficacement des épandages dangereux. Il ne faut ni paniquer ni stigmatiser les agriculteurs, mais il s’agit tout simplement d’appliquer le principe de précaution.

 

149 écoles communales concernées

Il existe 149 écoles primaires et fondamentales en Brabant wallon. Parmi celles-ci, 6 implantations pourraient être concernées vu leur situation entourée de champs.

 

Une problématique globale

La toxicité des pesticides est un problème global qui touche autant les écoles que les crèches, les riverains et les agriculteurs, qui, bien souvent, n’utilisent pas les pesticides par choix délibéré.

Les écologistes entendent dès lors bien continuer à interpeller et à proposer des alternatives.

 

Ecolo Brabant Wallon

Les Verts veulent notamment :

  • clarifier les usages des herbicides et en interdire l’usage aux particuliers d’ici 2019,
  • interdire les perturbateurs endocriniens dans les 5 ans,
  • améliorer l’information aux riverains et écoles sur la toxicité ou non des épandages en cours,
  • généraliser les zones tampons ou la pose de haies via les règlements communaux d’urbanisme.

Ecolo BW utilisera pour cela tous les leviers disponibles et agira dans les conseils communaux, à la Province du Brabant wallon et aux parlements wallon et fédéral, pour protéger la santé de nos enfants.

 

Denis Leduc et Anita Rigot | coprésidents locaux

 

Liste des écoles concernées :

ÉTABLISSEMENTS ENTOURÉS DE CHAMPS OU À PROXIMITÉ IMMÉDIATE DE CULTURES INTENSIVES :

École fondamentale St Martin | Rue de l’Hulpeau 9, Orp-Jauche

École communale fondamentale de Malèves-Sainte-Marie et d’Orbais | Rue d’Opprebais , 61 Perwez

École Ouverte fondamentale libre non confessionnelle | Chemin de Strins , 6 Lasne

École fondamentale libre Saint-Joseph aux Champs de Grez-Doiceau | Rue de la Sainte du Chêne , 20 Grez-Doiceau

École communale fondamentale de Bornival | Rue Félicien Canart , 1 Nivelles

École fondamentale communale de Baisy-Thy | Rue Godefroid de Bouillon , 2 Genappe

 

ÉTABLISSEMENTS DANS UN RAYON DE 50M DE CULTURES INTENSIVES :

École fondamentale libre Le Verseau | Rue de Wavre , 60 1301 BIERGES

École communale de Dion-Valmont | Rue du Brocsous , 3

École maternelle libre Saint-Charles | Rue de l’Étang , 7 NODEBAIS

École fondamentale communale de Beauvechain | Rue de l’École , 1

École communale fondamentale de Limauges | Rue des Écoles , 8 Ottignies LLN

École communale fondamentale | Rue de Hannut , 48 1350 MARILLES

École communale de Ramillies | Avenue des Déportés , 48

École communale de Cortil-Noirmont Domaine de Chastre | Rue du Tilleul, 45 Chastre

École communale fondamentale Marbais-Marbisoux | Rue du Berceau , 18

Institut Notre-Dame des Hayeffes – Cycles 2,5 – 8 | Rue des Hayeffes , 31A Mont-SAINT-GUIBERT

 

Share This